Conseils d'aménagement de l'habitat selon les pathologies les plus courantes

chambre-decoreeL'aménagement de l'habitat est un élément primordial et très important pour une personne âgée. En effet, l'aménagement doit être pensé, réfléchi, calculé afin de minimiser les risques de chutes.

Un mauvais aménagement peut-être la cause d'une chute, à l'inverse, un aménagement sécuritaire permet de minimiser ces risques.

De plus, l'aménagement de la maison doit être adapté à la déficience de la personne afin d'être le plus efficace possible.

Voici des conseils d'aménagement selon trois types de déficiences à savoir : la déficience auditive, visuelle et locomotrice.

La déficience auditive

homme-aliteElle correspond à une surdité pouvant entraîner des difficultés à travailler de façon traditionnelle, habituelle. Celle-ci englobe les personnes sourdes c'est-à-dire les personnes ayant une déficience auditive très profonde ou malentendantes correspondant aux personnes souffrant de déficience auditive moyenne ou sévère.

La perte d'audition peut être de différents degrés selon les individus.

Elle restreint la capacité à communiquer.

L'aménagement de la maison doit être différent selon la pathologie de la personne, voici quelques exemples concernant une déficience auditive :

La chambre : relier le réveil à un dispositif vibrant sous le matelas pour être réveillé à la bonne heure.

Le salon : se procurer un décodeur pour lire les émissions de télévision sous-titrées.

La déficience visuelle

femme-aliteeCorrespond à une perte ou à une diminution de l'acuité visuelle ou encore une restriction du champ de vision ayant pour conséquence une incapacité significative à effectuer les tâches de la vie courante.

Voici quelques exemples concernant l'aménagement de la maison selon une déficience visuelle :

La cuisine : éviter les tables de cuisson en vitrocéramique car il est difficile de centrer les casseroles sur une surface lisse. De plus ces tables de cuisson représentent des risques importants de brûlures.

La salle de bain/WC : éviter les carrelages blancs et brillants qui créent des surfaces réfléchissantes extrêmement perturbantes.

La déficience locomotrice

deambulateurElle correspond à une perte de mobilité entraînant l'emploi d'un ou de plusieurs outils d'aide à la mobilité. Ces outils peuvent être par exemple (liste non exhaustive) :

  • une canne
  • un déambulateur
  • un fauteuil roulant

Ces outils d'aide permettent à la personne de continuer à être mobile; cependant l'aide d'un tiers peut être obligatoire selon le cas.

Voici quelques exemples concernant l'aménagement de la maison selon une déficience locomotrice:

La cuisine ou la salle de bain, installer si cela est possible des robinets thermostatiques pour éviter tout risque de brûlures.

La chambre : privilégier les armoires avec portes coulissantes.

En règle générale, veiller à bien se chausser, avec des pantoufles fermées plutôt que des mules, par exemple.